Spécial ménopause :
Tout comprendre sur les bouffées de chaleur et comment s'en libérer !

La ménopause : une étape importante dans la vie d’une femme.
La ménopause est un phénomène naturel et physiologique qui se manifeste lorsque les ovaires cessent de produire et sécréter des hormones (l’œstrogène et la progestérone). Cette période de transition n’est pas une maladie, mais bien une étape normale dans la vie d’une femme qui se situe entre 45 et 55 ans et se traduit par l’arrêt des règles. La ménopause et les années qui la précèdent (environ 4 ans), la pré ménopause ou péri ménopause sont des périodes d’adaptation qui ne sont pas vécues de la même façon par toutes les femmes.

Comment est vécu la ménopause ?

Un grand nombre de femmes appréhendent l’arrivée de la ménopause et ce plus particulièrement en Occident. Elle est perçue comme une étape difficile à cause des perturbations qu’elle engendre, mais aussi parce qu’elle est souvent assimilée au premier signe de vieillesse associée à la fin de la possibilité d’avoir des enfants et à la crainte de voir diminuer son pouvoir de séduction.
D’autre part, prévaut l’idée dans nos sociétés modernes que le bien-être chez la femme n’est réservé qu’à une faible poignée de chanceuses qui elles n’ont jamais fait l’expérience de règles douloureuses ni de ménopause difficile. L’idée qu’il est naturel et normal pour les femmes de souffrir tout au long de leur vie est encore très ancrée chez beaucoup de femmes, les condamnant ainsi à une vie d’inconforts et les empêchant de trouver une solution à des troubles jugés « normaux » car courants, qui en réalité attestent d’un problème interne qui peut se résoudre!
Mais, même si cette expérience peut être mal vécue, il est important de rappeler que dans de nombreuses traditions, la ménopause sacralise la femme. Certaines cultures considèrent en effet que la ménopause marque un nouveau départ, un nouvel équilibre, et qu’il est important de l’accepter pleinement afin de trouver la paix intérieure.

A quels troubles puis-je être confrontée à la ménopause?

Les troubles commencent à arriver progressivement pendant la phase préparatoire, la pré ménopause ou péri ménopause et sont les suivants:

  • Règles irrégulières ;
  • Sueurs nocturnes ;
  • Bouffées de chaleur ;
  • Insomnie ;
  • Irritabilité et sautes d’humeur ;
  • Fatigue ;
  • Difficulté de concentration ;
  • Difficultés de mémorisation ;
  • Prise de poids avec surcharge graisseuse au niveau du ventre et de la taille ;
  • Articulations douloureuses ;
  • Changement de texture et apparence de la peau ;
  • Sécheresse vaginale ;
  • Incontinence urinaire ;
  • Modification du désir sexuel ;
  • Perte de densité osseuse.
 

Heureusement, vous ne serez pas concernées par tous ses troubles mais gênées par certains plus que par d’autres en fonction de votre nature.

D'où proviennent les bouffées de chaleur ainsi que les autres troubles de la ménopause?

I. Selon la Médecine conventionnelle,
A partir de 38 ans, la diminution du nombre de follicules ovariens* liée à l’âge entraîne une diminution progressive des sécrétions d’œstrogènes, ce qui stimule les hormones hypophysaires; les ovaires dans un 1er temps répondent à cette stimulation en sollicitant davantage leurs follicules et il y a hyperoestrogènie. Cette situation dure plusieurs années. Puis, dans un 2ème temps, les follicules deviennent progressivement insensibles aux stimulations hypophysaires et leur nombre continue de diminuer. La sécrétion d’œstrogènes finit par s’arrêter, c’est l’hypooestrogénie et la ménopause survient lorsque le nombre de follicules atteint un seuil minimal.

L’hyperoestrogénie est un excès relatif d’œstrogènes par rapport à la progestérone et se traduit par : Un caractère plus facilement irritable, une diminution de le fertilité, des cycles courts et des saignements en dehors des règles.

L’hypooestrogénie qui résulte d’une insuffisance d’œstrogènes se traduit par : Des règles plus espacées, des bouffées de chaleur, une fatigue, un manque de tonus et des troubles de l’humeur.

*Structures en forme de petit sac se situant dans les ovaires dans lesquels se développent les futures ovules. Les follicules ovariens se forment pendant la vie intra-utérine. À la naissance, une petite fille en possèdent ainsi plusieurs millions

80% des femmes souffrent des bouffées de chaleur dans l’année qui suit l’arrêt des règles et 20% d’entre elles en auront encore 5 à 10 ans après.
Les bouffées de chaleur surviennent de manière spontanée, sont incontrôlables et durent en moyenne 1 à 2 minutes. L’intensité est variable, elles peuvent ne se manifester par une suée ou ne concerner que le visage, mais dans tous les cas, elles sont invalidantes, perturbent le sommeil, mettent mal à l’aise, provoquent de l’énervement et engendrent de la fatigue.
Le stress, les émotions ainsi qu’une mauvaise hygiène de vie vont les amplifier.
Pour la médecine occidentale, le mécanisme des bouffées de chaleur est incertain.

Elles sont probablement lié à :

  • la carence en œstrogènes
  • une perturbation du centre de régulation de la température situé dans le cerveau qui abaisserait le seuil de sudation
  • des modifications des différents neurotransmetteurs cérébraux

II. Selon la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC),

La ménopause est une période de transition où l’équilibre entre le Yin et le Yang est fragile et un déséquilibre temporaire est possible. L’ampleur du déséquilibre sera reflétée par l’intensité et le nombre de signes et symptômes présents et expliquera les différences individuelles.

La ménopause est principalement reliée au déclin naturel de l’énergie vitale stockée dans les Reins. Ce déclin se fait graduellement au cours de nos vies et dépend également des facteurs suivants:

  1. le bagage héréditaire provenant de nos parents;
  2. la présence de bonnes habitudes et hygiène de vie incluant l’alimentation, le sommeil et l’exercice
  3. les circonstances de nos vies (épreuves, émotions, stress, maladies, environnement social, etc.)

Le « Système du Rein » possède deux polarités : le « Rein Yin » et le « Rein Yang » qui représentent des propriétés énergétiques opposées, mais complémentaires. L’une ne pouvant fonctionner sans l’autre. Le concept du YIN : représente la matière, la masse corporelle et on l’associe au froid, au repos, à la descente du mouvement énergétique, à l’élément eau, à la nuit, etc. Le concept du YANG : représente le mouvement, la circulation et on l’associe à la chaleur, l’activité, la montée du mouvement énergétique, à l’élément feu, au jour, etc.

En période de ménopause, vers la fin de la quarantaine, c’est l’énergie Yin du Rein que nous verrons le plus souvent diminué chez la femme. Ceci amène un déséquilibre relatif dans l’harmonie des énergies Yin et Yang et explique les symptômes associés à la ménopause. Exemple: le Yin du Rein ayant perdu sa capacité d’humidifier et de rafraîchir, le Yang s’échappe entraînant des bouffées de chaleur, des sueurs et des symptômes d’assèchements.

Qu'est-ce que le Chong Mai ?

C’est un méridien, c’est à dire une trajectoire empruntée par l’énergie.
C’est un méridien très important.
C’est le 1er méridien qui se structure et ce pendant la période fœtale.
Il est considéré comme la mère des autres méridiens rattachés aux organes et viscères car
il les met en relation et assure la transformation et la diffusion de l’énergie et du sang en leur sein.

Le rôle du Chong Mai est de :

  • Faire circuler l’énergie protectrice dans l’organisme
  • Régler les cycles de 7 ans chez les femmes et de 8 ans chez les hommes. Ces cycles régissent les cycles des changements liés à la physiologie et à la faculté de reproduction lors de la puberté, de la grossesse, de la maternité, de la ménopause, et de la vieillesse, mais aussi les réactions psychologiques liées à toutes ces modifications.
  • Nourrir le cœur. Quand le cœur a suffisamment de sang, l’esprit est clair. Quand le sang est insuffisant, l’esprit est confus.
  • Répandre la force dans tout le corps.
  • Jouer un rôle essentiel dans la thermorégulation.
  • Aider à renforcer le dynamisme de l’organisme.

Pour comprendre d’avantage le rôle du Chong Mai, je vous conseille l’excellent article de le vaisseau d’attaque de Théo disponible sur Tao&Spiritualité

Qu'est-ce que le massage du Chong Mai?

C’est d’abord une technique énergétique Taoïste « puissante », peu répandue car tenue « secrète ». Le massage Chong Mai une technique d’ouverture et d’éveil de la conscience pour vous libérer « des chaînes qui vous brident » et vous freinent dans l’expression de votre plein potentiel.
Ce protocole stimule les capacités d’adaptation de la personne lorsque ces dernières sont mises à l’épreuve. Il agit comme un véritable « reset » énergétique afin de tout mettre à plat et amener l’organisme à trouver un meilleur équilibre.

Comment se déroule une séance de Chong Mai ?

Le chong mai est un massage assez tonique qui s’effectue sur tout le corps, en mettant l’accent sur la zone du ventre. Il s’agit de stimuler des points d’énergie, de frotter certaines trajectoires avec un loofa et de chauffer avec un moxa d’autres points d’énergie.
La séance de massage dure 50 minutes et est précédée d’un entretien pour faire le point sur la situation.

Quand faire un massage du Chong Mai et à quelle fréquence est-il préconisé de faire ces massages ?

Lorsque l’on souffre de bouffées de chaleur et que celles-ci sont invalidantes, depuis quelques mois ou plusieurs années. Le massage du Chong Mai fait disparaître les bouffées de chaleurs dans la majorité des cas et de manière définitive.

Lorsque l’on souffre de règles douloureuses, il permet de réguler le cycle menstruel.

Lorsque l’on souffre d’états dépressifs installés et/ou de fatigue chronique, il permet de sortir d’une impasse lorsque l’on se ressent bloqué(e) dans une situation, de retrouver de l’énergie, un nouvel élan, confiance en soi afin de reprendre sa Vie en main.

Il est aussi préconisé à l’automne car il renforce l’immunité et favorise le renouvellement de l’énergie.

Le protocole du massage du Chong Mai est de 3 séances de massage réalisées à 15 jours d’intervalle.
L’accompagnement s’étale sur 2 mois.
C’est à ce moment-là que l’on peut faire le bilan par rapport aux résultats attendus. Parfois, dans certains cas, assez rares, une séance supplémentaire peut être envisagée afin de retrouver une situation d’équilibre.

Y a-t-il des contre-indications à traiter les bouffées de chaleurs ?

Il n’y a aucune contre-indications à traiter les bouffées de chaleur de cette manière, complètement naturelle.
Dans le pire des cas, l’organisme ne parvient pas à faire complètement ce travail de rééquilibrage induit par le massage et les bouffées de chaleur ne disparaissent pas complètement. Mais en aucun cas, la situation ne peut s’aggraver.

Le massage du Chong Mai permet un rééquilibrage énergétique en profondeur afin de repartir sur de meilleures bases.
Les bouffées de chaleur ne sont plus une fatalité!

Vous souhaitez en savoir plus ?

Une question complémentaire ? Envie de prendre rendez-vous ?
N’hésitez pas à me contacter par téléphone, via le formulaire en ligne ou sur mes réseaux sociaux !!

Vous souhaitez vous documenter personnellement sur la ménopause ? Je vous conseille aussi de lire Le petit livre de la ménopause de Caroline Chaine, Gynécologue médical et obstétrique