l'hypnose Ericksionienne

L’hypnose Ericksonienne est née en 1937, du nom du psychiatre américain Milton Erickson qui a rénové la conception de l’hypnose en tant qu’outil thérapeutique, dans ses fondements comme dans sa pratique. 

Le but de la thérapie est le changement. Le praticien est là pour aider le client à changer par lui même quelque chose qui le gêne dans son comportement, ses habitudes de fonctionnement et ses automatismes, en s’appuyant sur ses ressources internes. Il s’agit d’un accompagnement très personnalisé, de quelques séances, afin de cheminer ensemble vers la résolution d’un problème.

L’hypnose est un moyen privilégié pour agir à un niveau où se trouvent les ressources et donc les compétences au changement de la personne, c’est à dire dans l’inconscient.

L’état hypnotique ou l’état d’hypnose, qui est recherché et induit par la technique thérapeutique, à l’aide d’outils de communication verbale, est un état de veille spécifique où il est possible d’entrer en contact avec l’inconscient afin de lui donner les moyens d’intervenir pour provoquer et installer le changement souhaité par la personne.

Il s’agit d’un état de conscience naturel, banal qui correspond aux moments où l’on « décroche » dans sa vie quotidienne, où l’on est tellement absorbé par un tâche que l’on perd la notion du temps. On observe, dans cet état, un ralentissement des ondes cérébrales et une sollicitation des 2 hémisphères de notre cerveau, simultanément, facilitant l’accès à nos ressources.

Le travail du praticien va consister à placer la personne dans cet état-là et à faire travailler l’inconscient sur la problématique en question, en vue de sa résolution.

L’hypnothérapie traite les phénomènes psychologiques mais aussi les problèmes physiologiques lorsque ceux-ci ont une origine psychosomatique.

Les indications les plus fréquentes
  • Problèmes de peau 
  • Peurs, phobies, stress,  manque de confiance
  • Séparation, deuil, dépendances
  • Problèmes de sexualité
  • Certaines douleurs 
  • Troubles alimentaires et problèmes de poids
  • Bégaiement, tics, tocs
  • Blocages liés à l’enfance
  • Difficulté à tomber enceinte

F A Q

Il y a des personnes plus facilement suggestibles que d’autres tout comme il y a des personnes qui se détendent plus facilement que d’autres. Il convient juste d’adapter la technique en la personnalisant davantage lorsque la personne manifeste plus de résistances.

Tout à fait conscience, elle peut en sortir tout seule quand elle le souhaite. Elle reste maître de la situation jusqu’au bout. Elle peut dialoguer avec le praticien, entendre tout ce qui se passe. Elle n’est pas endormie, ni ne perd pas connaissance.

Les ressentis sont différents selon les personnes. On peut ressentir ses membres plus lourds, perdre la notion du temps ect… Cela dépend aussi de la profondeur de la transe hypnotique en fonction des besoins du travail.

Non, puisque la personne reste parfaitement consciente et que l’inconscient joue un rôle protecteur de la conscience. Jamais, ce dernier fera prendre un risque à la personne qui puisse la mettre en danger. 

Parfaitement, grâce aux outils de communication modernes. Avec Zoom ou Skype, confortablement installé(e) chez vous, dans votre environnement. C’est même parfois plus facile.